L’ Association est née en juin 2012 à Monaco, car la Principauté rassemble autour de perspectives thérapeutiques extraordinaires, des acteurs du monde scientifique et de la santé, mais aussi des acteurs politiques, économiques et religieux dans un contexte éthique et profondément humain.
  • Monaco est connu pour être un carrefour international de talents et d'activités et son action humanitaire à l'étranger est unanimement reconnue.
  • Monaco a développé un pôle de recherche en biologie médicale au sein du Centre Scientifique de Monaco où chercheurs et médecins oeuvrent dans différents domaines: le professeur Eliane Gluckman y développe un "observatoire de la drépanocytose" maladie du sang, mortelle chez les plus démunis, mais soignable par des greffes de sang de cordons.
  • Le Gouvernement Monégasque soutient ces domaines de la recherche.
  • Sur le plan éthique, l'Eglise et le Comité Diocésain de Bioéthique Monégasque est également très favorable au développement d'un tel projet, les cellules du cordon ombilical ne présentant aucun problème éthique, puisqu'elles ne lèsent ni la mère ni l'enfant.

L’association « Cordons de Vie » s’est créée pour contribuer à donner corps à tous ces espoirs